CMQNQ



C'est meilleur que n'importe quoi ou CMQNQ est un livre d'aphorismes et de fragments et de morceaux, écrit par mézigue, qui vient de paraître au Cactus Inébranlable et qu'on peut se procurer de différentes façons suivant l'origine géographique, la condition socioculturelle, les traits particuliers, la silhouette, le caractère et la forme de crâne de la personne que l'on est. 

Ci-dessous un récapitulatif des principaux cas de figure:

1. Vous êtes belge. Ou du moins vous habitez la Belgique. Alors vous n'avez plus qu'un pas à faire, vous entrez dans une librairie, n'importe laquelle, le bouquin y est, c'est parfait. 

2. Vous êtes lyonnais. Il est possible que vous me croisiez dans la rue. Auquel cas vous pouvez m'échanger le livre, que j'aurai forcément sur moi, contre la promesse d'un menu kebab sauce samouraï.

3. Vous n’êtes ni belge, ni lyonnais, par conséquent vous habitez une de ces grandes zones rurales désertiques gelées dans lesquelles il faut faire 135 bornes pour trouver une librairie. Mettez le starter, faites chauffer l'engin puis rendez-vous à ladite librairie la plus proche. Dites à la personne derrière le comptoir (le libraire) que vous voulez un livre. Il vous demandera lequel. Dites: C'est meilleur que n'importe quoi. D'accord, je veux bien vous croire, tempérera-t-il, mais quel est le titre?
Ne vous laissez pas démonter. Dites: C'est C'est meilleur que n'importe quoi, c'est le titre. Laissez glisser sur votre visage le regard torve du libraire. Et l'auteur, demandera-t-il. Dites alors: Sapin. Comme un sapin? s’inquiétera le libraire. Comme un sapin, lui confirmerez-vous. 

4. Astuce: pour vous éviter certaines complications de la situation précédente: commandez le livre sur Place des libraires, (ici: https://www.placedeslibraires.fr/livre/9782930659695-c-est-meilleur-que-n-importe-quoi-sammy-sapin/), le livre viendra directement dans votre librairie, ça vous épargnera un aller-retour de 135 bornes. 

5. Il se trouve que vous exercez le métier de bibliothécaire. Alors dans ce cas, je vous le dis tout net, c’est l’occasion ou jamais d'étoffer voire de créer votre rayon Fiction courte, fragments, brèves, aphorismes, maximes et fiction éclair. Mettez-y les Inscriptions de Scutenaire, les Greguerias de Ramon Gomez de la Serna, les Papiers collés de Perros, les Chroniques de Vialatte, les Contes liquides de Montestrela, les Autofictifs de Chevillard, le Tardigrade de Pierre Barrault, les Pensées de Lichtenberg et les Apparadoxes de de Chazal, le Journal de Renard, peut-être les Histoires blanches de Frédérique, un peu de Forneret aussi, quelques exemplaires de vos Cactus Inébranlables préférés, du Daniil Harms évidemment, du Jean-Pierre Georges of course, du Walser bien sûr, des Décoctions de Chavée, les Nouvelles en trois lignes de Fénéon, du Monterroso (j'allais l'oublier et j'eusse été impardonnable), et d'autres encore. Ça vous fait déjà un rayon épatant, auquel vous pouvez ajouter, éventuellement, plus pour lui que pour eux, un exemplaire de C'est meilleur que n'importe quoi.

6. Vous vous fichez complet, comme de votre premier complet-cravate couleur tabac/anthracite, du sort des travailleurs d’Amazon. Ou vous avez décidé que vous ne faisiez pas partie de ces gens qui pensent que s'ils ne commandent pas sur Amazon, le sort des travailleurs de chez Amazon s'en verra amélioré. Du coup vous essayez de commander le livre sur Amazon. 

7. Vous avez l’esprit de collection. Vous vous abonnez à la collection Cactus: http://cactusinebranlableeditions.e-monsite.com/pages/acheter-nos-livres/s-abonner-aux-p-tits-cactus.html

8. Vous n’êtes pas convaincu par les thèmes du bouquin (nains, femmes-araignées et personnes réfugiées). C'est votre droit. Lisez donc une critique globalement positive: http://poezibao.typepad.com/poezibao/2018/02/br%C3%A8ves-de-lecture-jules-vipaldo-christiane-veschambre-sammy-sapin.html

9. Vous êtes brachycéphale. Reportez-vous au point 7.

10. Vous êtes dolichocéphale. Reportez-vous au point 5.